concurrence entre cabinets management de transition

Combien de cabinets de management de transition consulter ?

En constante évolution, le nombre d’acteurs en management de transition ne cesse d’augmenter.

En effet, il existe environ 200 acteurs intervenant sur le marché français.

Face à la recrudescence d’entreprises de management de transition, les entreprises sont tentées de solliciter plusieurs cabinets pour trouver le meilleur profil de manager de transition.

Bonne ou mauvaise idée ?

S’il est juste de penser que faire jouer la concurrence peut être intéressant, procéder à une sur-sollicitation des entreprises de management de transition est contreproductif et a dans notre expérience l’effet inverse de ce que l’entreprise attendait au départ.

Alors, dans ce contexte de plus en plus concurrentiel et face à une situation d’urgence, combien de cabinets de management de transition consulter ?

Les risques d’une mise en concurrence multiple de cabinets de management de transition

Entre opportunités et menaces

Depuis plusieurs années, dans un contexte d’incertitudes multiples, le management de transition connaît un développement exponentiel. Un tel engouement est porté par l’enjeu de transformation rapide des entreprises et des organisations à une nouvelle donne économique. Fortement sollicitées, les entreprises sont souvent tentées par une mise en concurrence de plusieurs cabinets pour une même mission.

Les limites de la sur-sollicitation des cabinets de management de transition

Si consulter deux cabinets de transition est une excellente idée, la mise en concurrence de multiples cabinets est préjudiciable pour les entreprises car cette compétition entre les acteurs joue sur la qualité des profils.

Se sachant mis en concurrence, la tentation est forte de sélectionner des candidats dans la précipitation. Ainsi, les candidats proposés sont ceux qui ont été joignables le plus rapidement, mais pas nécessairement les meilleurs.

Management de transition : faire du temps un allié

Lorsqu’une entreprise fait appel à un cabinet de management de transition pour trouver un manager, c’est toujours qu’elle a un sujet important, voire stratégique, à gérer. Dans ce cadre le manager de transition est attendu comme le pivot d’un changement ou d’une résolution de problème. alors bien sûr la qualité des cadres est clé.

Ne pas confondre vitesse et précipitation

Une entreprise qui met plusieurs cabinets en concurrence s’expose à rencontrer plus de profils mais moins qualitatifs.

Il est donc préférable de prendre le temps afin d’obtenir une short-list de meilleure qualité.

Même pour répondre à un enjeu critique de transformation dans l’urgence, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. Il est préférable pour l’entreprise de prendre le temps de discerner pour prendre la bonne décision.

De plus dans notre expérience un manager expérimenté sollicité par plusieurs cabinets pour la même mission a immédiatement le sentiment que son client recherche du prix.

Au final un excellent candidat se détournera de celle-ci, car il considèrera que l’entreprise qui le sollicite n’est pas sérieuse.

Alors combien de cabinets de management de transition consulter ?

Selon notre expérience la compétition entre 2 cabinets présélectionnés crée une émulation bénéfique pour le client final.

Mettre en concurrence  3 cabinets est une limite au delà cela devient contre-productif pour le client.

Les 5 critères de sélection d’une entreprise de management de transition (EMT)

Près de 200 structures proposent actuellement leurs services en management de transition. Pour être sûr de choisir le bon cabinet, voici quelques critères sur lesquels il faut se montrer attentif :

  • la nature du cabinet : préférer un cabinet spécialisé dans le management de transition à toute autre structure car ce métier est différent des autres branches des RH ;
  • la localisation géographique de l’EMT : l’adéquation entre le manager et la mission doit prévaloir, même si le critère de proximité est important pour le manager et pour l’entreprise  ;
  • l’éthique et la transparence des pratiques du cabinet : repérer les cabinets qui développent une vraie relation de partenariat entre les managers de transition et les directeurs associés au service de la qualité de la mission. Solliciter votre réseau pour obtenir leur feed-back ;
  • le premier contact : il s’agit d’être attentif à la qualité de l’accueil, la façon de présenter le management de transition, ce qui caractérise le cabinet, la façon dont sera défini le niveau d’expertise pour le besoin de l’entreprise, sans oublier le cadrage de l’intervention et ses points de vigilance ;
  • la capacité d’adaptation : faire intervenir un manager de transition implique forcément une situation inhabituelle qui ne peut être gérée en interne. Le cabinet doit donc être en mesure de prendre rapidement la situation en main. Si c’est un cabinet de qualité, cela signifie qu’il est aguerri aux situations délicates, il saura rapidement vous proposer des solutions adaptées.

À retenir

les cabinets de management de transition se distinguent par la qualité des profils présentés et des services haut de gamme qu’ils proposent. Leur valeur ajoutée permet de sécuriser et d’accélérer les processus de transformation des entreprises.

Le management de transition vous intéresse ? Ne manquez aucun article en vous abonnant à la newsletter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.